Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Le paragraphe 24.07 de la convention collective explique la façon dont les professeurs et professeures progressent dans l’échelle de traitement. Précisons d’abord que nous avançons tous et toutes d’un échelon au 1er juin de chaque année jusqu’à ce que nous ayons atteint l’échelon le plus élevé de notre catégorie. Nous pouvons aussi, au 1er juin d’une année, accéder à une catégorie supérieure soit par le passage automatique soit par l’obtention d’une promotion.

Le passage automatique du 5e échelon de la catégorie I au 1er échelon de la catégorie II est prévu pour tous et toutes. Pour le passage à la catégorie III, ceux et celles qui détiennent un diplôme de 3e cycle ou un grade de Ph. D. ont droit au passage automatique du 9e échelon de la catégorie II au 5e échelon de la catégorie III. Notons qu’en raison de l’expérience reconnue, les personnes qui détenaient un diplôme de 3e cycle au moment de leur embauche sont généralement intégrées aux catégories II ou III (les règles de calcul des années d’expérience sont décrites au paragraphe 24.03 de la convention collective). Aucun passage automatique n’est prévu de la catégorie III à la catégorie IV.

Les personnes qui n’ont pas de diplôme de 3e cycle ou de grade de Ph. D., mais qui ont obtenu la permanence, bénéficient aussi du passage automatique à la catégorie III. Le premier passage automatique est possible lorsque le professeur ou la professeure a franchi le 9e échelon de la catégorie II; il ou elle passe alors au 3e échelon de la catégorie III (et non au 5e échelon). Encore ici, aucun passage automatique n’est prévu de la catégorie III à la catégorie IV.

L’obtention d’une promotion permet aussi de changer de catégorie. On parle alors d’un passage non automatique. Les personnes qui détiennent la permanence et qui ont franchi l’échelon 5 de la catégorie II peuvent donc accéder à la catégorie III en passant de l’échelon 5 de la catégorie II à l’échelon I de la catégorie III, de l’échelon 6 de la catégorie II à l’échelon 2 de la catégorie III et ainsi de suite. Les personnes qui ont franchi l’échelon 5 de la catégorie III peuvent accéder à la catégorie IV selon cette même logique (échelon 5 de la catégorie III à l’échelon I de la catégorie IV et ainsi de suite).

L’analyse attentive des règles du paragraphe 24.07 nous mène à quelques conclusions qui méritent notre attention. Ainsi, la personne qui détient un diplôme de 3e cycle ou un grade de Ph. D. et qui a franchi l’échelon 9 de la catégorie II n’a pas à demander une promotion puisque le passage automatique lui donnera le même classement. Évidemment, une promotion obtenue avant d’atteindre l’échelon 9 de la catégorie II procurera un avancement salarial plus rapidement.

Il en va autrement des personnes qui n’ont pas de diplôme de 3e cycle ou de grade de Ph. D. et pour qui l’atteinte de l’échelon 9 de la catégorie II est importante. En effet, le passage automatique les fera passer à l’échelon 3 de la catégorie III au 1er juin de l’année suivante alors qu’une promotion les fera passer à l’échelon 5 de la catégorie III. Pour les deux échelons supplémentaires, ces professeurs et professeures ont donc intérêt à demander une promotion. Mentionnons que les professeurs et les professeures qui désirent demander une promotion n’ont pas à attendre leur évaluation statutaire. Ils doivent manifester leur intention d’être évalué au directeur ou à la directrice de leur département, de leur unité départementale ou de leur assemblée institutionnelle avant le 1er juillet (paragraphe 26.02). N’hésitez pas à consulter les membres du comité exécutif du SPPUQAR pour toute précision à ce sujet.

 

Calendrier des activités