Les paragraphes 14.11 a) et b) de la convention collective UQAR-SPPUQAR 2009-2014 précisent les années d'expérience requises pour se prévaloir d'un congé sabbatique d'un an et de six mois. Considérant le libellé de ces paragraphes, les membres du comité exécutif sont d'avis que les personnes qui ont été professeur invité, professeur substitut, professeur chercheur sous octroi ou encore agent de recherche à l'Université immédiatement avant d'avoir été embauché comme professeur régulier se voient également reconnaître leur expérience d'enseignement et de recherche, à la condition que le lien d'emploi n'ait pas été interrompu.

Il faut par ailleurs préciser que le temps passé en congé de maladie n'allonge pas la période du calcul aux fins de l'admissibilité à un congé sabbatique. En effet, la Loi sur les normes du travail prévoit qu' « À la fin de la période d'absence, l'employeur doit réintégrer le salarié dans son poste habituel, avec les mêmes avantages, y compris le salaire auquel il aurait eu droit s'il était resté au travail » (Loi sur les Normes du travail, c. N-1.1, art. 79.4.). Cette disposition étant d'ordre public, elle s'applique de préséance à toute disposition contenue dans une convention collective et a pour effet d'éviter que la maladie prive une personne d'un droit ou d'avantages qui auraient été prévus ou consentis en l'absence d'un congé de maladie.